Accueil

Si vous lisez les mêmes séries que moi, je serai heureux de partager vos appréciations, et les éventuelles choses que je n’aurais pas vu !

Si vous aimez les mêmes univers, mais que vous ne connaissez pas certaines collections, j’espère que ces quelques revues vous feront découvrir de nouvelles opportunités de lecture !

Enfin si vous n’y connaissez rien en BD, mais que vous voulez disposer du point de vue d’un passionné pour faire un cadeau, ces articles pourront vous aider (rendez-vous également chez les libraires indépendants, ils sont de très bon conseil et savent toujours vous guider vers ce qui pourrait plaire) !

A propos de la collection l’auteur : ma bibliothèque est fournie d’une centaine de séries de BD pour un total de 350 tomes, que je lis et relis régulièrement. Mes genres favoris de BD sont assez éclectiques, mais généralement destinés à un public adulte : l’héroic fantasy (médiéval-fantastique), la science-fiction (polars, futuristes, post-apocalyptiques), et l’historique (notamment les uchronies). Je suis très sélectif sur les albums que j’achète, car je considère qu’il s’agit d’un acte important récompensant le travail d’un auteur et d’un dessinateur. C’est pourquoi je passe souvent du temps dans les librairies, dans les bibliothèques (municipales ou de mes amis), ou sur internet, pour évaluer le graphisme et le scénario de tel ou tel ouvrage.

Bienvenue sur ce blog, dédié aux bandes dessinées dont les univers m’ont embarqué au fil de leurs pages… Vous y trouverez un descriptif sommaire des différents albums et séries que je possède, les versions auxquelles je fais référence, ainsi que mon avis et mes commentaires sur chacun.

Un peu plus à propos de l’auteur : je suis né en France au début des années 80, et j’ai grandi entouré par les livres et les bandes dessinées. Plusieurs influences ont façonné mes goûts actuels :

  • Mes parents et grands-parents ont toujours eu une bibliothèque très bien fournie des grands classiques de la BD pour enfants : Tintin (Hergé), Astérix (Goscinny et Uderzo), Lucky Luke (Morris), Gaston Lagaffe (Franquin), Boule & Bill (Roba), Iznogoud (Goscinny et Tabary)… Mais également des séries un peu moins destinées à l’enfant que j’étais : Les Dingodossiers et Rubrique-à-brac (Gotlib), de nombreux Fluide Glacial, Achille Talon (Greg) et plusieurs Reiser, que je lisais en cachette.
  • Dès que j’ai su lire, j’ai rapidement plongé dans les Livres Dont Vous êtes le Héros, ces livres illustrés découpés en paragraphes numérotés où vous choisissez au fil de votre lecture les options offertes par le scénario, construisant votre propre version de l’histoire. Débutant dans les années 80, ils sont progressivement tombés dans l’oubli dans les années 90 avec le développement des jeux vidéo, mais j’en possède encore plusieurs dizaines. Mes séries préférées restent Défis Fantastiques et Sorcellerie ! (principalement Steve Jackson et Ian Livingstone), Quête du Graal, Loup* Ardent et Epouvante ! (H. Brennan), et Loup Solitaire (Joe Dever). J’ai également gardé les fameuses cartes qu’il valait mieux dessiner pour s’y retrouver après une énième tentative infructueuse…
  • Plusieurs de mes après-midi de week-end et de vacances avec mes amis ont été dédiés à des jeux de société et de cartes, le principal étant le jeu de plateau Hero Quest de Games Workshop (inspiré de l’univers de Warhammer). Ayant vite épuisé les scénarii proposés, nous avons développé les nôtres, et même des personnages, des monstres et du mobilier supplémentaire ! Je me suite ensuite intéressé au jeu de carte Magic The Gathering de Wizards of The Coast, pour lequel j’ai pu développer des decks centrés sur les univers qui me plaisaient.
  • Notre premier PC familial arriva en 1996, et avec lui un flot de jeux avec des scénarii de plus en plus prenants ! Parmi mes favoris : bien évidemment ceux issus de l’univers de Dongeons & Dragons (Baldur’s Gate I & II de BioWare, Icewind Dale I & II de Black Isle Studios, Neverwinter Nights I & II de BioWare, Temple of Elemental Evil de Troika Games), Diablo de Blizzard North (seulement le premier opus), Monkey Island de LucasArts (uniquement les 3 premiers utilisant le « Point’n click »), et les moins connus Hand of Fate de Westwood Studio et Fable de Telstar Electronic Studio. J’ai également passé du temps sur des jeux de stratégie comme Age of Empires I & II d’Ensemble Studios et Heroes of Might & Magic II, III & IV de 3DO et Ubisoft, des jeux d’aventure tels que Tomb Raider 1 et 2 et Urban Chaos d’Eidos Interactive, la série Hitman d’IO Interactive et Mafia d’Illusion Softworks, et du divertissement comme Les Sims et Magic Carpet d’Electronic Arts, Worms 2 de Team17, ou Re-Volt d’Acclaim Entertainment. Enfin, je pratique régulièrement les jeux en lignes d’Armor Games, avec un faible pour les catégories Tower Defense et Puzzle. Un bon geek en somme si ce n’est pour les consoles, car la seule que j’ai eue est une Atari 2600 vers la fin des années 80…
  • Dans tout ça, vous remarquerez qu’il manque les films et les séries télévisées : c’est normal ! Pour explorer autant de choses, j’ai dû faire des choix, et je n’ai encore jamais eu l’occasion de me lancer à fond dans cette aventure J

Avec tout cela, vous comprendrez mieux mon engouement pour la bande dessinée, et surtout pour les séries offrant d’une part des histoires originales et prenantes, et d’autre part des univers fantastiques dans lesquels l’imagination peut se lancer sans limite !

Pour en finir avec l’auteur : « Dark Belette » est bien entendu un pseudonyme. Il est coutume dans les jeux de prendre un avatar, sorte d’incarnation de soi-même dans l’univers concerné. Celui-ci me convient assez bien, car il fait référence à plusieurs parties de ma vie.